L'international

Guid'Formation | 27.09.2012 à 16h32 Mis à jour le 04.12.2014 à 03h37

Entre partenariats académiques, accords de doubles diplômes, échanges de professeurs, les écoles développent constamment une démarche d'internationalisation de leur cursus.
Les échanges pédagogiques
La tendance étant à la diversité culturelle et académique, la plupart des écoles de commerce proposent des doubles diplômes en partenariat avec des universités étrangères aux quatre coins du monde : Inde, Viêt-Nam, Pérou, Brésil ou encore pays d’Europe centrale et orientale. Très prisé par les étudiants et apprécié des recruteurs, ce titre est obtenu après une année complète d’étude à l’étranger souvent dans le cadre d’un stage.

Une opportunité à saisir si vous souhaitez réaliser une carrière à l’international.

Des campus multiculturels
Les écoles favorisent le brassage culturel et linguistique en accueillant des étudiants et professeurs venus de tout horizon au sein de leur campus. Cette initiative permet aux étudiants français de découvrir de nouvelles méthodes managériales, d’autres références et s’ouvrir ainsi au monde. Certains diplômes comme le master of science ont été spécifiquement mis en œuvre pour s’adresser aux étudiants étrangers.

Les accréditations internationales
Autre point qui marque l’internationalisation des écoles : les accréditations lancées et gérées par les organismes internationaux d’accréditation. A la suite d’une évaluation approfondie d’une année sur le contenu des programmes, les partenariats, les méthodes d’enseignement ou encore le suivi pédagogique, différents labels et accréditations (Equis, AACSB, etc.) sont accordés aux écoles. Une référence prestigieuse très convoitée qui justifie le respect des normes internationales relatives à l’enseignement suivi ; un gage de qualité pour les étudiants. Les établissements français sont d’ailleurs les plus nombreux à bénéficier du label Equis et l’AACSB grâce entre autres à Audencia, EMLyon, HEC et BEM.