Les Instituts d’études politiques

Guid'Formation | 28.09.2012 à 08h38 Mis à jour le 04.12.2014 à 03h56

Les IEP constituent une reconversion majeure pour les 1re années de prépas. Très sélectif, le concours vous demandera une bonne dose de culture générale, de réflexion et d’ouverture d’esprit – ce qu’offrent les prépas. De plus, grâce à l’option sciences politiques et la rigueur enseignée en prépa, vous avez toutes les chances de votre côté. Le concours se déroule en 4 épreuves avec 3 sujets au choix (culture générale, dissertation de philo ou commentaire de texte), une épreuve de langue, d’histoire du XXe siècle et de géographie.

Pour obtenir le niveau requis et espérer entrer en IEP, il faut s’y prendre tôt. Plusieurs solutions s’offrent à vous : les cours privés (parfois proposés à distance),  le stage intensif avec des modules en histoire, langues, culture générale, ou encore la préparation en ligne annuelle proposée par la Documentation française en partenariat avec Sciences po Paris, d’octobre à mai.

Attention, d’ici 2013 des nouveautés sont à prévoir pour le concours d’entrée en IEP !
A compter de l’année 2013, le concours d’entrée en 1re année d’IEP connaîtra une petite révolution : suppression de l’épreuve de culture générale et changement de la date du concours qui sera avancée en mars. Votée en décembre 2011 par le conseil de Direction de Sciences po Paris, la réforme sur le recrutement en 1re année modifiera quelques éléments. Le concours est de nouveau avancé : il n’aura plus lieu fin juin mais en mars bien avant les épreuves du Bac. Bien moins de temps pour se préparer donc mais moins d’épreuves au programme.

L’épreuve de culture générale sera définitivement supprimée du concours qui comptera à partir de 2013 trois épreuves écrites : l’histoire, la langue et l’option. A ce concours s’ajoutera alors l’examen du dossier du candidat qui devra comporter les bulletins, les notes aux épreuves anticipées du Bac sans oublier l’engagement de l’étudiant à l’égard de la vie de l’établissement, sa vie associative ou syndicale. Ainsi, la réforme met un point d’honneur à privilégier la personnalité des candidats et ainsi de poursuivre sa politique de diversité. Enfin, l’épreuve orale connaît elle aussi un remaniement puisque tous les étudiants devront obligatoirement passer deux oraux : un entretien d’admission pour apprécier les qualités, les motivations, la curiosité et le projet académique/professionnel et un oral en langues étrangères de 15 minutes.

Dernier dispositif de la réforme, la procédure d’entrée via la mention Très Bien est abolit. En 2013, il n’existera que 4 possibilités d’entrée : le concours, la procédure internationale, la voie CEP, et la procédure d'admission en double-diplôme.

L’admis type au concours commun des IEP possède une mention Bien ou Très Bien (87 % des admis ont eu au-dessus de 14 de moyenne) au Baccalauréat Economique et Social (62 %). La filière scientifique représente 26 % des admis. La filière littéraire représente 11 % des admis.